shutterstock_712374730
Actu-Diéta

Accueil / Actualités / Actu-Diéta

20e Journée d’étude | 22/02/2024 | Lumière sur la santé intestinale

Les fibres dans tous leurs états …

Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.

Delphine Brees, diététicienne, diététicienne clinique – CHU Brugmann
Aurore Collignon, diététicienne, cheffe du service diététique - Citadelle Liège

Les fibres alimentaires sont « des polymères glucidiques composés de minimum trois unités monomériques d’hexose, qui ne sont ni digérés ni absorbés dans l’intestin grêle ». [1] Ce terme englobe les polysaccharides (cellulose, hémicellulose, pectine, b-glucane, inuline), les oligosaccharides (fructo-oligosaccharide, galacto-oligosaccharide), l’amidon résistant, la lignine et les substances de plantes associées (polyols, gommes, mucilages, psyllium, sterculia).

Des fibres synthétiques sont parfois intégrées dans les produits industriels mais doivent avoir démontré un effet fonctionnel bénéfique sur la santé. [2,3]

Les fibres non absorbées dans l’intestin grêle se retrouvent dans le côlon où la plupart des composés sont fermentés par les bactéries du microbiote intestinal. [4]

Caractéristiques des fibres

Les aliments sources contiennent un mélange de fibres en proportion variable. Elles sont caractérisées par leur solubilité et fermentescibilité.

Solubilité

Les fibres sont dites solubles lorsqu’elles se solubilisent dans l’eau. Certaines ont la capacité de former un gel. Cette caractéristique joue un rôle dans le ralentissement de la vidange gastrique et donne une consistance aux selles influençant peu le volume des selles. Ces fibres ont une grande capacité d’absorption d’eau.

Les fibres insolubles ont une moindre capacité d’absorber l’eau limitant sa réabsorption. Elles augmentent le volume et la consistance fécale.

Elles sont plus irritantes pour la muqueuse intestinale augmentant la sécrétion de mucus, le péristaltisme et la vitesse de transit intestinal. [2,5,6,7,8]

Fermentescibilité

Toutes les fibres solubles sont fermentescibles mais pas l’inverse. Une fibre est qualifiée de fermentescible lorsqu’elle est fermentée par le microbiote intestinal et produit des acides gras à chaine courte (AGCC) et des gaz.

Les fibres fermentescibles peuvent avoir pour effet un inconfort abdominal voire des douleurs, des flatulences et des ballonnements. [9]

Quant à l’amidon résistant, il en existe plusieurs types ayant chacun leur résistance propre sur la digestion. [2]

Table 1 : Summary of the physiological effects of different types of fiber [3]

Transformation des fibres

Le processus de transformation des denrées alimentaires peut influencer leur teneur en fibres.

Le procédé de broyage va affecter la matrice cellulaire de l’aliment, et ainsi réduire sa capacité à absorber l’eau. A l’inverse, l’avoine aura une surface d’absorption augmentée.

Le raffinage va ôter l’enveloppe du grain de la céréale, et donc d’une partie de ses fibres, en particulier insolubles.

La fermentation va faire intervenir des enzymes qui vont dégrader la paroi cellulaire et donc réduire la teneur en fibres.

Le mûrissement des fruits va induire une solubilisation de la pectine et de la cellulose.

Le pressage des fruits et des légumes va fortement diminuer leur teneur en fibres insolubles, laissant une petite quantité de pectine et de fibres insolubles.

La congélation n’a pas montré d’effets significatifs sur la teneur en fibres des aliments.

La cuisson des aliments aura, en revanche, un effet plus ou moins important sur la teneur en fibres des aliments en détruisant une partie de

leur structure. Elle diminue la viscosité, augmente la fermentescibilité et solubilise les fibres insolubles. [2]

Effets bénéfiques des fibres

En plus de leur effet mécanique, les fibres modulent le microbiote intestinal. Leur consommation influence positivement la flore bactérienne grâce à leur effet prébiotique.

Leur fermentation participe à la récupération énergétique par la production d’acides gras à chaine courte au niveau colique. Elles participent au maintien de l’intégrité de la barrière intestinale et d’un système immunitaire sain. [10]

Table 2 : Effets bénéfiques des fibres

Recommandations

Chez l’adulte, il est recommandé de consommer 25 à 30 g de fibres par jour.

Lors de certaines situations cliniques, la quantité de fibres peut se voir réduite. Dans leur publication de 2019, la SFNCM et l’AFDN se positionnent quant à la mise en place d’une alimentation thérapeutique « pauvre en fibres stricte » (10 à 14 g/j de fibres) et « pauvre en fibres » (15 à 20 g/j de fibres). Une alimentation inférieure à 10 g/j de fibres n’a pas fait ses preuves d’un bénéfice thérapeutique ou diagnostique supplémentaire.

L’alimentation pauvre en fibres stricte admet les jus de fruits sans pulpe, les pommes de terre sous toutes les formes, le pain blanc, le lait et les dérivés du lait. Toutefois, les céréales complètes, les légumes et les fruits sont exclus.

Il est recommandé de réserver l’alimentation pauvre en fibres stricte à visée thérapeutique dans les sténoses intestinales symptomatiques ; à visée diagnostique dans certaines explorations digestives (type coloscopie, colo-scanner, entéro IRM. . .) ou à visée symptomatique.

Elle permet de réduire le volume des selles, l’émission de gaz et la vitesse du transit.

L’alimentation pauvre en fibres est un niveau intermédiaire entre l’alimentation pauvre en fibres stricte et standard.

Elle intègre, outre les jus de fruits sans pulpe, les légumes et fruits dont la teneur en fibres est inférieure à 3 g/100 g tout en continuant à exclure les céréales complètes, les légumineuses et les fruits secs. Les matières grasses d’assaisonnement ne sont pas limitées.

L’alimentation pauvre en fibres peut être indiquée dans un objectif thérapeutique pour des pathologies nécessitant un niveau de restriction en fibres modéré, telle une sténose intestinale peu ou pas symptomatique ou une gastroparésie. Elle peut être également indiquée à visée symptomatique lors de l’élargissement d’une alimentation pauvre en fibres stricte, et par ailleurs en réalimentation digestive. Elle vise à préserver le confort digestif tout en limitant les restrictions, et donc à améliorer les ingesta.

Ces alimentations thérapeutiques doivent être adaptées à la tolérance individuelle et réévaluées.

Elles n’engendrent pas de risque nutritionnel majeur à condition d’être prescrites pour une courte période et sous la supervision d’un diététicien. [3,11]

Allégations de santé

Le règlement (CE) N o 1924/2006 du parlement européen et du conseil du 20 décembre 2006 clarifie les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.

« Une allégation selon laquelle une denrée alimentaire est une source de fibres, ou toute autre allégation susceptible d’avoir le même sens pour le consommateur, ne peut être faite que si le produit contient au moins 3 g de fibres par 100 g ou au moins 1,5 g de fibres par 100 kcal ».

« Une allégation selon laquelle une denrée alimentaire est riche en fibres, ou toute autre allégation susceptible d’avoir le même sens pour le consommateur, ne peut être faite que si le produit contient au moins 6 g de fibres par 100 g ou au moins 3 g de fibres par 100 kcal ».

Fibres et hydratation

Comme le rappelle la National Institute of Clinical Excellence, il faut boire au moins 8 verres par jour en favorisant l’eau et les boissons non caféinées. [12]

Une hydratation adéquate est nécessaire au fonctionnement des fibres alimentaires, et indispensable pour pouvoir bénéficier de leurs effets positifs.

Conclusion

L’intérêt pour les fibres alimentaires est grandissant. Les dernières recherches mettent en lumière de nombreux effets bénéfiques pour ces fibres qui n’ont pas fini de dévoiler tous leurs secrets.

Outre les recommandations de consommation pour la population générale, les sociétés savantes ont permis l’harmonisation de la terminologie et l’indication des alimentations pauvre en fibres stricte et pauvre en fibres.

Souvent mises en place à des fins symptomatiques, ces alimentations thérapeutiques doivent être limitées dans le temps pour éviter le risque nutritionnel qu’elles pourraient engager à plus long terme.

Le rôle du diététicien est indispensable pour leur personnalisation, leur adaptation à la tolérance individuelle du patient et leur réévaluation régulière.

Références :

1/ Règlement (UE) n o 1169/2011 du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011, Pub. L. No. 32011R1169, 304 OJ L 18 (2011).

https://eur-lex.europa.eu/legalcontent/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011R1169&rid=1

 

2/ Denies, L. (2020). Amélioration de la littératie en santé de patients atteints de polypose adénomateuse familiale ou syndrome de Lynch après une chirurgie colorectale : mutualisation de l’expertise de professionnels de santé et de l’expérience des patients [Travail de fin d’études]. Institut Paul Lambin (HE Vinci).

 

3/ Makharia, G., Gibson, P., Bai, J., Crowe, S., Karakan, T., Lee, Y. Y., McNamara, L., Muir, J., Oruc, N., Quigley, E., Sanders, D., Tuck, C., Yurdaydin, C., & LeMair, A. (2018). Diet and the Gut. https://www.worldgastroenterology.org/guidelines/global-guidelines/diet-and-the-gut

 

4/ Vanhauwaert, E., Matthys, C., Verdonck, L., & De Preter, V. (2015). Low-Residue and Low-Fiber Diets in Gastrointestinal Disease Management. Advances in Nutrition, 6(6), 820-827. doi:10.3945/an.115.009688

 

5/ Anderson, J. W., Baird, P., Davis, R. H., Ferreri, S., Knudtson, M., Koraym, A., Waters, V., & Williams, C. L. (2009). Health benefits of dietary fiber. Nutrition Reviews, 67(4), 188-205. doi:10.1111/j.1753-4887.2009.00189.x

 

6/ El-Salhy, M., Ystad, S. O., Mazzawi, T., & Gundersen, D. (2017). Dietary fiber in irritable bowel syndrome (Review). International Journal of Molecular Medicine, 40(3), 607-613. doi:10.3892/ijmm.2017.3072

 

7/ Melchior, C., Maccarone, M., Lemaitre, C., & Ducrotté, P. (2015). Que reste-t-il en 2015 des régimes en hépatogastroentérologie ? Nutrition Clinique et Métabolisme, 29(2), 101-108. doi:10.1016/j.nupar.2015.03.002

 

8/ Zhu, Y., Hsu, W. H., & Hollis, J. H. (2013). The Impact of Food Viscosity on Eating Rate, Subjective Appetite, Glycemic Response and Gastric Emptying Rate. PLoS ONE, 8(6), e67482. doi:10.1371/journal.pone.0067482

 

9/ El-Salhy, M., Ystad, S. O., Mazzawi, T., & Gundersen, D. (2017). Dietary fiber in irritable bowel syndrome (Review). International Journal of Molecular Medicine, 40(3), 607-613. doi:10.3892/ijmm.2017.3072

 

10/ The Crohn’s Disease Exclusion Diet: A Comprehensive Review of Evidence, Implementation Strategies, Practical Guidance, and Future Directions; Rotem Sigall Boneh, et al., Inflammatory Bowel Diseases, 2023, XX, 1–15.

https://doi.org/10.1093/ibd/izad255 Advance access publication 18 November 2023

 

11/ Vaillant, M.-F., Alligier, M., Baclet, N., Capelle, J., Dousseaux, M.-P., Eyraud, E., Fayemendy, P., Flori, N., Guex, E., Hennequin, V., Lavandier, F., Martineau, C., Morin, M.-C., Mokaddem, F., Parmentier, I., Rossi-Pacini, F., Soriano, G., Verdier, E., Zeanandin, G., & Quilliot, D. (2019). Recommandations sur les alimentations standard et thérapeutiques chez l’adulte en établissements de santé. Nutrition Clinique et Métabolisme, 33(4), 235-253. doi:10.1016/j.nupar.2019.09.002

 

12/ Irritable bowel syndrome in adults: diagnosis and management Clinical guideline. Published: 23 February 2008. www.nice.org.uk/guidance/cg61 NICE 2021.

Last updated 4 April 2017

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?

shutterstock_712374730
Brèves

Accueil / Actualités / Brèves

Brève spéciale

Informations du CA de l'UPDLF

Bonjour à tous et toutes,

Nous avons donc décidé de récapituler nos actions récentes.

Nous avons présenté l’UPDLF à Condorcet puis à l’IPL, où nous avons été chaleureusement accueillis et avons suscité un vif intérêt chez les étudiants pour notre association.

Nous avons également participé à un événement organisé par L’Agence du Numérique, le SNI et l’UNPLIB, où nous avons rencontré l’Union Nationale des Professions Libérales et Intellectuelles de Belgique (UNPLIB). Cette soirée de clôture « Digitales Professions Libérales 2023-2024 » a été l’occasion de discuter des impacts attendus de l’IA sur les professions libérales et de l’importance de soutenir la transformation numérique des indépendants.

De plus, nous avons eu l’occasion d’être invités à un petit-déjeuner avec le ministre Vandenbroucke, pour discuter autour des TCA, une rencontre très encourageante pour l’avenir de notre profession.

Enfin, une réunion constructive avec Madame Delférrière a porté sur la collaboration avec l’AVIQ, permettant ainsi de dissiper les tensions et de progresser vers une collaboration harmonieuse.

Cordialement,

Roxane Aglave, Camille Kieckens, Magali Marchand et Arthur Delcourt

Céline Dehaen

Secrétariat de l’UPDLF
Union Professionnelle Diététiciens de Langue Française – asbl
Adresse postale: Rue des frères Poels, 46 – 1325 Dion-le-Val
Téléphone: +32 (0)478 720 250
Adresse mail : info@lesdieteticiens.be
Site internet : https://lesdieteticiens.be

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?

shutterstock_712374730
Brèves

Accueil / Actualités / Brèves

Newsletter partenaire

FrieslandCampina®

Cher·e·s collègue·s,
Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Bonne lecture,

Webinaire Intolérance au lactose : perspectives récentes et stratégies d’approche

25 juin 2024, 14–15 heures

FrieslandCampina Institute vous invite à son prochain webinaire en anglais sur l’intolérance au lactose le 25 juin !
Au cours de ce webinaire, vous en apprendrez plus sur :

Réservez votre place et inscrivez-vous dès aujourd’hui !

Info pratique

À propos des formateurs

Le professeur Miranda Lomer est diététicienne consultante principale en gastro-entérologie aux hôpitaux Guy’s et St Thomas, à Londres. Elle est également professeur adjoint de diététique en gastro-entérologie au King’s College de Londres.

Jan Geurts (modérateur) travaille actuellement comme chercheur principal au département des sciences nutritionnelles de FrieslandCampina. Ses recherches portent sur la nutrition et la santé des produits laitiers en général et sur la santé métabolique, y compris le lactose, en particulier.

Nouveau ! Apport optimal en protéines pour les adultes (en Néerlandais)

Brochure Exemples de menus quotidiens mettant l’accent sur les protéines (pour le client)

Brochure avec exemples de menus quotidiens mettant l’accent sur les protéines.

Brochure Qualité et répartition des protéines au cours de la journée (pour le professionnel)

Cette brochure explique pourquoi les protéines sont importantes, comment la qualité des protéines est évaluée et l’importance d’une bonne répartition de la consommation de protéines tout au long de la journée.

Brochure Exemples de menus quotidiens axés sur les protéines (pour le client)

Les menus quotidiens sont établis pour 7 jours et sont conformes aux lignes directrices, en tenant compte de la qualité des protéines et de leur répartition tout au long de la journée dans ce brochure.
Les menus sont disponibles pour 4 groupes cibles :

Consultez et commandez ces documents – et bien d’autres – dans notre boutique en ligne !

Veuillez noter que ces nouvelles documents ne sont disponibles qu’en néerlandais.

Le FrieslandCampina Institute pour vous en tant que professionnel 

Notre site web

Nous pensons qu’il est important de vous fournir les meilleures informations et ressources d’apprentissage possibles. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec des experts, qu’ils soient chercheurs ou praticiens. Cela garantit la haute qualité scientifique de notre communication

Connaissez-vous déjà nos articles ?

Nos articles scientifiques sont regroupés autour de thèmes tels que « l’alimentation durable » ou « la santé intestinale et immunitaire ». Ces articles sont rédigés en anglais.

Brochures et ressources

Ces documents sont mis à jour avec les dernières découvertes scientifiques, les lignes directrices nutritionnelles et les recommandations pour la Belgique.

Webinaires et conférences

Sur nos pages webinaires et conférences, vous trouverez un grand nombre d’enregistrements à visionner. Filtrez en sélectionnant votre pays ou en choisissant un sujet.
Vous y retrouverez également des webinaires précédents en français, comme celui-ci sur les protéines et les personnes âgées ou la communication externe pour les diététiciens.

Page Vidéos : interviews d’experts et animations

Vous pouvez visionner ici des vidéos d’interviews d’experts ou des vidéos d’explication faciles à comprendre. Vous pouvez classer les vidéos par thème et par pays.

https://lesdieteticiens.be/sponsors/

Céline Dehaen

Secrétariat de l’UPDLF
Union Professionnelle Diététiciens de Langue Française – asbl
Adresse postale: Rue des frères Poels, 46 – 1325 Dion-le-Val
Téléphone: +32 (0)478 720 250
Adresse mail : info@lesdieteticiens.be
Site internet : www.lesdieteticiens.be

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?

shutterstock_712374730
Brèves

Accueil / Actualités / Brèves

Brève spéciale

Accès Réseau de Santé Wallon

Cher·e·s diététicien·ne·s,

De septembre à décembre 2023, vous avez été nombreux à nous suivre partout en Wallonie dans les formations du Réseau de Santé Wallon.
Dans le cadre du suivi quotidien de vos patients, vous vous êtes certainement habitués aux accès des éléments pertinents pour votre profession, comme les prises de sang, les traitements ou encore les rapports d’endocrinologie.

Nous vous avions promis le développement d’un Rapport Diététicien à utiliser directement sur le RSW et facile à publier.  
🌈 Nous sommes prêts à vous le présenter avec nos référentes diététiciennes qui ont donné les conseils à la Cellule Développement du RSW.

Afin de rendre cette formation accessible à tous, nous avons opté pour un Webinaire d’une heure, jeudi 13 juin à 12h.

Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer ici.

Si vous n’êtes pas encore inscrit à la plateforme e-santewallonie, la procédure à suivre se trouve ci-dessous.

Bien cordialement,

Cette initiative est le fruit de l’excellente collaboration entre le Réseau de Santé Wallon (RSW), le Réseau Multidisciplinaire Local (RML), l’UPDLF, le GDI et le projet e-santewallonie.

Voici les étapes pour accéder à la plateforme de formation e-santewallonie : 

1/ Accédez à la plateforme en passant par le site de e-santewallonie  « Connexion plateforme »


2/ Identifiez-vous à la plateforme en tant que prestataire de soins via Itsme ou votre carte d’identité


3/ Si c’est votre première connexion vous devez compléter votre profil (les champs indiqués par un sont obligatoires) et devez cliquer sur « enregistrer le profil » en bas.


4/ Confirmez votre adresse mail en cliquant sur le lien reçu par mail (vérifiez vos spams et au besoin faire un « copier-coller » du lien et l’ouvrir dans une nouvelle fenêtre).


5/ Une fois cette opération terminée, il est nécessaire de vous déconnecter et ensuite vous reconnecter à la plateforme de manière que le système ait pu vous enregistrer.


6/ Pour vous inscrire à un cours, ou consulter le catalogue, vous devez impérativement être connecté à la plateforme de formation 

N’hésitez pas à prendre connaissance du guide de prise en main de la plateforme en cliquant ici et des 10 fiches trucs & astuces. Il regorge de trucs & astuces.

Si malgré ces conseils, vous éprouvez encore des difficultés, nous vous invitons à prendre rendez-vous avec le helpdesk de e-santewalloinie.

Céline Dehaen

Secrétariat de l’UPDLF
Union Professionnelle Diététiciens de Langue Française – asbl
Adresse postale: Rue des frères Poels, 46 – 1325 Dion-le-Val
Téléphone: +32 (0)478 720 250
Adresse mail : info@lesdieteticiens.be
Site internet : https://lesdieteticiens.be

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?











shutterstock_712374730
Actu-Diéta

Accueil / Actualités / Actu-Diéta

Les TCA

L’éducation thérapeutique dans l’accompagnement diététique des troubles des conduites alimentaires.

La Haute Autorité de Santé (2010) définit le « trouble du comportement visant à contrôler son poids et altérant de façon significative la santé physique comme ladaptation psychosociale, sans être secondaire à une affection médicale ou à un autre trouble psychiatrique ».

Que ce soit en Belgique, en France, en Suisse ou bien au Canada, les troubles des conduites alimentaires (TCA) font l’objet de programmes structurels afin d’accompagner le mieux possible les patients et leur permettre d’améliorer leur état de santé mental et physique. 

Elodie De Jode, Diététicienne membre du comité de rédaction de l’Actu-Diéta.

Selon les résultats de l’enquête de santé (Sciensano, 2018), 7% des Belges souffrent d’un trouble des conduites alimentaires. Il touche tant les femmes que les hommes à tout âge.

Les TCA sont des troubles associés à divers facteurs de risque : facteurs neurobiologiques, socioculturels, familiaux, habitudes alimentaires, etc. La difficulté de gérer son stress, l’acceptation de ses émotions, l’idéal minceur, les réseaux sociaux, l’autonomie financière peuvent également participer à l’aggravation de ces troubles.

Les liens entre l’utilisation intensive des réseaux sociaux et l’apparition des TCA s’étudient de plus en plus. Après quelques recherches, « les réseaux sociaux participent à une représentation biaisée de la société, favorisant l’insatisfaction corporelle et les comportements restrictifs liés à l’alimentation ». Cependant, tel que mentionnés ci-dessus, ces troubles sont multifactoriels et l’impact des réseaux sociaux n’est qu’un facteur parmi d’autres.

Les TCA, une préoccupation en matière de santé publique

Les problèmes de santé mentale font partie des soins les plus difficiles à prodiguer. Simplement par le fait que pour répondre précisément à la souffrance du patient il faut déjà qu’il soit conscient lui-même de la situation. Le patient ne voit pas toujours la nécessité de faire appel à un professionnel. Ce constat est directement lié aux symptômes associés aux TCA : l’une des premières phases du trouble est que le patient se sente « fort », « plus productif », « rien ne lui échappe », son estime de lui-même est à son maximum, il sent qu’il contrôle parfaitement sa vie. Certains auteurs parlent « d’euphorie du contrôle ou hypomanie » caractérisé par l’INICEA (Inicea est un acteur de l’hospitalisation privée en France) comme étant « un sentiment important de joie et de bien-être ou une irritabilité et une hyperactivité »  où le patient a tendance à nier son état. Ce symptôme retarde la démarche de faire appel à un professionnel, aggrave les schémas obsessionnels et amplifie les effets néfastes sur la santé physique et mentale du patient.

En Suisse, des outils de dépistage des troubles des conduites alimentaires (par exemple : EAT) apparaissent sur internet en libre accès pour évaluer les sentiments, attitudes ou comportements liés à la prise alimentaire.

De par la difficulté à diagnostiquer ces troubles à temps, d’après l’étude du SPF SPSCAE (2010-2021), le nombre d’hospitalisations sous contrainte a augmenté en Belgique ces dernières années.

Ce constat participe aux nouvelles mesures mises en place par les instances de santé depuis ce 1e février 2024 : les patients de moins de 23 ans diagnostiqués avec un trouble des conduites alimentaires peuvent bénéficier d’un trajet de soins grâce à l’intervention de leur médecin. Précisément, il s’agit ici de situations d’anorexie mentale, d’hyperphagie boulimique et de boulimie. Cette nouvelle mesure favorise différentes dimensions des soins santé mentale à savoir l’accessibilité, l’adéquation, la qualité et la continuité des soins.

Dans le cadre du trajet de soins prévu par l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI), une collaboration entre l’équipe soignante de première ligne de l’hôpital et des équipes ambulatoires multidisciplinaires s’opère. Au moins un des prestataires de soins autour du patient est convié à la consultation avec le médecin (psychologue, diététicien, psychiatre, pédiatre).

Tout diététicien agréé et conventionné avec le réseau SMEA peut accompagner le patient et intervenir avec les autres professionnels de santé. Les consultations diététiques peuvent se faire individuellement ou collectivement, en présentiel (obligation pour les deux premières séances) ou à distance avec autorisation parentale au préalable si le patient est mineur.

Les TCA et l’éducation thérapeutique

D’après la Haute Autorité de Santé, l’éducation thérapeutique des patients atteints de troubles des conduites alimentaires (TCA) vise à accompagner les patients et les encourager à développer leur empowerment dans le cadre d’une maladie chronique.

L’intérêt d’intégrer l’éducation thérapeutique dans l’accompagnement diététique est de permettre au patient d’acquérir de nouvelles compétences nutritionnelles, prendre conscience de ses obsessions corporelles, anticiper les rechutes et éviter la restriction alimentaire. Cette approche est pluridisciplinaire.

Comment s’y prendre concrètement ? Il n’y a pas d’approche unique pour aborder cette thématique avec le patient.

Toutefois, travailler avec le patient en entretien motivationnel peut changer durablement un comportement positivement. Faire appel à la motivation intrinsèque du patient est un moyen puissant pour aborder ce trouble.

Les objectifs de cet accompagnement permettront d’aider le patient à reconnaitre les signes annonciateurs, prendre conscience de ses émotions, contrecarrer les situations stressantes.

Le modèle transthéorique de changement établi par Prochaska et DiClemente (1980) peut aider le diététicien à travailler sur les différentes phases que traverse le patient.

L’intérêt de ce modèle est de comprendre la progression du patient, de s’adapter aux phases qu’il vit et de prévenir les rechutes éventuelles (épisode d’hyperphagie par exemple).

Tout de même, cet outil doit d’être utilisé avec flexibilité car il n’intègre pas l’ensemble des processus de ce trouble, notamment : les émotions.

Puisque l’éducation thérapeutique met le patient au centre de l’accompagnement et lui donne une part active à son suivi thérapeutique : voici le témoignage d’Estelle, 24 ans en Province de Luxembourg, souffrante de TCA depuis 7 ans, volontaire à partager son vécu.

Estelle, parle-nous de toi : qui es-tu ?

Je suis passionnée par le sport, j'en pratique depuis l'âge de 3 ans. J'ai pratiqué pas mal de sports différents. J’apprécie la photographie, je suis modèle photo débutante. On dit de moi que j’aime faire plaisir aux autres par de petites attentions. Je recherche la joie de vivre, la simplicité.

Quelle est ton histoire avec les TCA ?

J'en souffre depuis l'été 2017, la première personne à qui j'en ai parlé était mon ancienne meilleure amie. Elle m'a dit tout de suite que ce n'était pas normal et que je devais en parler le plus vite possible à un adulte, un professionnel de santé. Elle m'a proposé d'en parler à mon médecin traitant de l'époque, j'ai refusé mais elle m'a menacé d'en parler elle-même, j’ai fini par accepter. Ne sachant pas comment aborder le sujet, je l’ai fait par écrit. Cette lettre je l'ai encore… Quand j'ai été la voir pour lui en parler je venais de fêter ma majorité. Après avoir lu la lettre elle m'a simplement prescrit des antidépresseurs… Il m’a fallu 7 mois avant de les prendre, la situation s’était aggravée, ma souffrance était de plus en plus intense. En 2018, j’ai voulu que toute la douleur s’arrête et j’ai pris tous les médicaments en une fois… J’ai été admise aux urgences et mes parents et les médecins m’ont hospitalisée sous contrainte. J’ai pu choisir l’hôpital dans lequel je voulais être hospitalisée. J’y suis restée 4 mois pour TCA et tentatives de suicide. Depuis, j’ai été hospitalisée entre 8 et 10 fois. La dernière en date est celle de décembre 2023 où l’on m’a mise une sonde naso-gastrique. Je me suis sentie abandonnée… J’étais terrifiée, pleine d’angoisse et de stress. J’en veux beaucoup aux docteurs… Je sais que j'ai une maladie mais paradoxalement pour moi je ne suis pas malade. J'ai voulu fuir, arracher ma sonde, jeter mes plateaux par terre, crier, mais je suis restée forte pour ma voisine de chambre, devenue amie aujourd’hui…

Avec le recul, comment as-tu vécu cette hospitalisation sous contrainte ?

Des patients qui ont parfois la même pathologie, ça c'est le plus dur. Surtout l'anorexie. Car c'est une maladie compétitive malheureusement ... Je trouve qu’on ne nous prépare pas assez au retour à la maison. Nous sommes lâchés dans la nature parfois, encore avec des idées noires… A chaque début d'hospitalisation, un ou plusieurs patients voulant faire connaissance avec moi, se livraient à moi… alors que moi aussi je souffre. Certaines hospitalisations ont été plus toxiques que bénéfiques pour moi. C’est pour ça, qu’aujourd’hui, je ne veux plus jamais y aller… Le positif est que j'ai fait quelques belles petites rencontres avec lesquelles je suis toujours en contact aujourd’hui. En plus, j’ai pu rencontrer quelques bons soignants dont mes 2 psychologues actuels qui traitent mes troubles du comportement alimentaire. J’ai confiance en eux et ça me permet d’avance petit à petit… Pour ce qui est de la sonde, je ne l'ai pas accepté et je ne l'accepte toujours pas. Si les personnes proches autour de moi ne me disaient pas de la garder quand j'en ai marre, je l'aurais enlevé depuis bien longtemps. Aujourd’hui, je suis toujours en souffrance, je ne veux pas prendre de poids. Cette idée est toujours insupportable pour moi…

Ressources/Outils en libre accès à destination du diététicien (disponible sur le site de l’INAMI):

> Formation nécessaire du diététicien pour accompagner le patient :  https://www.inami.fgov.be/SiteCollectionDocuments/annexe_convention_formation_dieteticien.pdf

 

> Template de portefolio : https://www.inami.fgov.be/SiteCollectionDocuments/annexe_convention_template_portfolio_dieteticien.pdf

 

> Convention pour le financement du trajet de soins troubles de l’alimentation : https://www.inami.fgov.be/SiteCollectionDocuments/convention_financement_trajet_soins_troubles_alimentation.pdf

 

> Trajets de soins pour les TCA : https://www.health.belgium.be/fr/news/trajets-de-soins-pour-les-jeunes-atteints-de-troubles-alimentaires

 

> Test dépistage TCA : http://medicalcul.free.fr/scoff.html ;   http://psychologie-ge.ch/Test_Comportement_Alimentaire_EAT.html

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?

shutterstock_712374730
Brèves

Accueil / Actualités / Brèves

Brève spéciale

Informations du CA de l'UPDLF

Chers membres de l’UPDLF,

Nous tenons à vous informer que depuis notre élection, nous comprenons que les informations concernant le fonctionnement de l’UPDLF ont été peu nombreuses. Nous sommes actuellement en train de traiter les différents dossiers en cours, en donnant une priorité à leur importance respective.

Chaque semaine, nous nous réunissons pour examiner les courriels et les demandes qui nous parviennent afin de nous familiariser progressivement avec les dossiers en cours ainsi qu’avec le fonctionnement de notre ASBL.

Pour le moment, notre attention se porte sur plusieurs points cruciaux, notamment la réécriture du règlement d’ordre intérieur, la résolution de l’affaire AVIQ, la gestion de l’ASBL pour être plus efficace et efficient, la journée d’étude et d’autres sujets connexes. 

Nous tenons à vous assurer que nous travaillons avec diligence pour faire avancer les affaires de l’UPDLF. Votre soutien et votre compréhension sont précieux dans cette période de transition.

Cordialement,

Roxane Aglave, Camille Kieckens, Magali Marchand et Arthur Delcourt

Céline Dehaen

Secrétariat de l’UPDLF
Union Professionnelle Diététiciens de Langue Française – asbl
Adresse postale: Rue des frères Poels, 46 – 1325 Dion-le-Val
Téléphone: +32 (0)478 720 250
Adresse mail : info@lesdieteticiens.be
Site internet : https://lesdieteticiens.be

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?

shutterstock_712374730
Actu-Diéta

Accueil / Actualités / Actu-Diéta

Ce qui change en 2024

Modifications de l’algorithme sous-tendant le Nutri-Score

Le Nutri-Score, c’est ce logo coloriel en face avant des emballages présent en Belgique depuis 2018.  L’algorithme qui sous-tend son calcul a fait l’objet de modifications, qui sont entrées en vigueur ce 1er janvier 2024.

Dans sa nouvelle version, le Nutri-Score permet un meilleur alignement avec les Food-Based Dietary Guidelines (FBDG) (recommandations nutritionnelles) des différents pays européens l’ayant adopté.
Zoom sur ses changements récents et son utilité en matière de santé publique, et pour les diététicien·ne·s.

Hélène Alexiou, diététicienne agréée, maître-assistante à la HE Vinci et membre du Comité Scientifique du Nutri-Score. 

Qu’est-ce que le Nutri-Score ?

Le Nutri-Score est un logo visuel en face avant des emballages, facilement reconnaissable par tous, et représenté par une échelle à 5 couleurs (vert foncé à orange foncé). Chaque couleur est associée à une lettre, représentant la qualité nutritionnelle du produit : le vert foncé est associé à la lettre A (la qualité nutritionnelle la plus favorable) et l’orange foncé est associé à la lettre E (une qualité nutritionnelle plus défavorable).

L’objectif du Nutri-Score est de traduire les chiffres de la déclaration nutritionnelle – incompréhensibles pour la plupart des consommateurs qui n’ont pas de repères nutritionnels pour interpréter ces valeurs – en quelque chose de simple et compréhensible. 

Les consommateurs sont souvent perdus face aux chiffres énoncés dans ce tableau. Quelle valeur donner en effet à un paquet de céréales petit-déjeuner contenant 1g de sel/100g par exemple ?

Le but du Nutri-Score est donc d’aider les consommateurs à reconnaître la qualité nutritionnelle globale des aliments. Ceci leur permet de comparer, sur une base relative, la qualité d’aliments qui sont comparables en termes de consommation (ex : comparer différents types de céréales petit-déjeuner), et donc d’orienter leurs choix vers des aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Il encourage également les fabricants à améliorer la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire, via des reformulations et innovations. Il est actuellement mentionné sur base volontaire par les industriels, producteurs et distributeurs.

Le Nutri-Score constitue donc un outil précieux pour le diététicien, afin de l’aider à orienter ses patients dans le choix d’aliments plus sains.

Des outils de communication ont été développés en France1 et en Belgique2, afin d’en faciliter sa compréhension. 

Focus sur les modifications apportées à l’algorithme du Nutri-Score

Il convient de noter avant tout, que le Nutri-Score, dans sa 1ère version, affichait déjà une cohérence raisonnable avec les FBDG actuels.

La mise à jour de l’algorithme du Nutri-Score a cependant permis de corriger certaines limites identifiées, permettant ainsi une meilleure différenciation des produits d’une même catégorie (mieux répartis dans les catégories A à E), et un meilleur alignement avec les FBDG des différents pays l’ayant adopté.

Parmi les changements, on peut citer une augmentation des points attribués aux éléments défavorables (sucres, sel), et une modification de l’allocation des points pour les fibres et les protéines.

L’algorithme mis à jour adopte une approche plus stricte pour les produits à forte teneur en sel ou pour les produits sucrés, mais également vis-à-vis de constituants préoccupants, tels que les édulcorants dans les boissons. Les produits avec de faibles niveaux de constituants alimentaires favorables ont été systématiquement déplacés vers des cotes moins favorables.

Du côté des huiles et fruits à coque, un algorithme différent de celui des aliments solides a permis une meilleure différenciation et répartition des huiles entre les catégories A à E, en fonction de leur teneur en acides gras saturés. L’huile d’olive sera dorénavant scorée B ainsi que les huiles végétales à faible teneur en acides gras saturés (colza, noix, huile de tournesol oléique, entre autres). Le beurre et l’huile de coco restent quant à eux dans la catégorie E.

Les fruits à coque rentrent également dorénavant dans l’algorithme des huiles, étant donné leur teneur en lipides élevée. Une meilleure discrimination sera également présente pour les noix et graines sans sel ni sucres ajoutés (classés A ou B).

Coup d’œil sur les principaux changements du Nutri-Score 2024 (3) :

Pour les autres groupes d’aliments, la classification reste généralement inchangée.

Du côté des boissons, bien que le Comité Scientifique ait estimé que la classification précédente soit globalement adéquate, certaines catégories méritaient une amélioration, notamment les boissons lactées à forte teneur en sucres et les boissons contenant des édulcorants4.
Les modifications suivantes ont été effectuées :

Les modifications apportées sont détaillées dans 2 rapports publiés par le Comité Scientifique du Nutri-Score 3,4.

Ces modifications sont le résultat du travail d’un groupe de coordination transnationale, mis en place début 2021, pour faciliter l’utilisation du Nutri-Score entre les différents pays l’ayant adopté (7 pays). Ce groupe réunit un comité de pilotage ainsi qu’un comité scientifique.
Ce dernier est constitué de 13 experts indépendants (en nutrition, épidémiologie et santé publique) des pays engagés, et qui ont travaillé sur la modification de l’algorithme.  La mission principale du comité scientifique est de s’assurer que l’algorithme intègre les dernières connaissances scientifiques, afin d’avoir un meilleur alignement avec les différentes recommandations nationales en matière d’aliments.

Globalement, le système de calcul, qui fonctionnait déjà relativement bien, a gardé sa cohérence par rapport à la classification des produits alimentaires, tout en corrigeant certaines limites identifiées pour le Nutri-Score, et en améliorant l’alignement entre le système et les FBDG des 7 pays l’ayant adopté.

Mais comment est-il calculé ?

Le Nutri-Score a été développé par une équipe de chercheurs indépendants en France en 20145, et a été officiellement introduit en France en 2017. D’autres pays européens l’ont depuis lors adopté, tels que la Belgique (en 2018), la Suisse, l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Espagne.

L’algorithme de calcul du Nutri-Score prend en compte les données de composition nutritionnelle présentes dans la déclaration nutritionnelle obligatoire, ou dans la liste des ingrédients. Ceci permet une totale transparence par rapport à l’adéquation de l’attribution du code couleur du Nutri-Score.

L’algorithme du Nutri-Score (différent pour les aliments solides, les huiles et fruits à coque et les boissons) reflète, par 100 g de produit (ou 100ml pour les liquides), la balance entre des éléments positifs (fibres, protéines, % de fruits, légumes et légumineuses) et des éléments négatifs pour la santé (énergie, sucres, acides gras saturés et sel). Le score nutritionnel, obtenu par soustraction de la somme des positifs à celle des points négatifs, permet de donner une valeur unique et globale de la qualité nutritionnelle de l’aliment.

Validité scientifique et impact sur le comportement d’achat

Le Nutri-Score a fait l’objet d’un processus scientifique rigoureux tant dans l’élaboration de l’algorithme que de la validation du format graphique et de l’algorithme de classement des aliments et de sa capacité à attirer l’attention du consommateur et à être compréhensible6.

Il a notamment été démontré que Nutri-Score est le logo le plus efficace pour améliorer la capacité des consommateurs à correctement classer les aliments en fonction de leur valeur nutritionnelle, comparé à d’autres logos, dans des études regroupant plus de 12,000 participants dans 12 pays européens7.

De nombreuses études ont montré que la présence du Nutri-Score impacte le comportement d’achat et améliore la qualité nutritionnelle du panier d’achat, et ceci au sein de diverses populations, dont des sujets plus à risque (avec des niveaux socio-économiques plus bas, des étudiants, ou des sujets avec maladies chroniques)8-12.

Ces études ont été menées dans des supermarchés ‘virtuels’, mais des données sont également issues d’études réalisées dans des magasins expérimentaux, pour tester l’impact de logos sur les achats en “situation réelle”13.

Contexte européen « fragile » :

En mai 2020, dans le cadre de son plan stratégique « Farm to Fork » (« de la ferme à la table »)14, et de la révision future de la réglementation INCO, la Commission Européenne a annoncé son intention d’adopter un logo nutritionnel simplifié en face avant des emballages obligatoire et harmonisé en Europe.  
Il faut savoir que d’autres logos existent également en Europe, tels que le système des feux tricolores au Royaume-Uni ou encore le « verrou vert » dans les pays nordiques.

En 2022, le JRC, Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne, a publié un rapport scientifique, relatif aux systèmes d’étiquetage nutritionnels en face avant des emballages. L’objectif de ce rapport étant d’analyser la compréhension des consommateurs vis-à-vis des systèmes d’étiquetage en face avant, leur utilisation ou encore leur effet sur leur comportement d’achat. Parmi les éléments mis en évidence, on retrouve que les consommateurs apprécient d’avoir un moyen simple et efficace les informant de la valeur nutritionnelle d’un produit, la présence de couleurs (visibilité, stimule l’attention), la simplicité du logo et leur caractère interprétatif. Des études montrent que la présence de logos en face avant peut avoir un impact positif sur les apports des consommateurs15

Le Nutri-Score répond à toutes les caractéristiques développées dans ce rapport, en termes d’utilité et d’efficacité pour les consommateurs.

Cependant, un lobbying puissant est opposé au Nutri-Score, et retarde, au niveau européen, la décision que la Commission devait initialement rendre début 2023. Ce blocage est en particulier mené par le gouvernement et l’industrie agro-alimentaire italiens, qui actent pour éviter l’adoption du Nutri-Score. Le logo pénalise en effet de nombreux produits de la gastronomie italienne, tels que les jambons, fromages etc.

Ces actions vont à l’encontre de l’opinion scientifique en Europe, au sein de laquelle de très nombreux scientifiques et sociétés savantes soutiennent le Nutri-Score.
La demande sociétale, en relation avec les enjeux en matière de santé publique et la nécessité de pouvoir amener de la transparence vis-à-vis du panier d’achat des consommateurs, est présente aussi. Le BEUC (Bureau Européen des Unions de Consommateurs) et les ONG telles que FoodWatch supportent le Nutri-Score.

Conclusion

Le Nutri-Score un logo nutritionnel en face avant des emballages simple, clair, et efficace, qui permet de guider les consommateurs vers des choix alimentaires plus sains.
Ce score nutritionnel a vu son algorithme mis à jour depuis le 1er janvier 2024.

Ces changements corrigent certaines limites identifiées, et renforcent la cohérence globale du système et l’adéquation avec les différentes recommandations alimentaires des pays l’ayant adopté.

En aidant les consommateurs à être correctement informés par rapport à la qualité nutritionnelle des produits qu’ils consomment, c’est un outil qui présente un intérêt majeur en santé publique, et en particulier pour le diététicien. 

Dans le contexte européen actuel, il faut espérer que la force de l’argumentation scientifique mènera à des décisions politiques mettant la santé publique à l’honneur.

Bibliographie

1/Blog Nutri-Score de l’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN) Inserm/Inrae/Cnam/Université Sorbonne Paris Nord (2022, 08 octobre). Fiches pédagogiques et vidéos sur le Nutri-Score (en français).   
https:// nutriscore.blog/2022/10/08/fiches-pedagogiques-et-videos-sur-le-nutri-score-en-francais/

 

2/Service Public Fédéral Santé publique. Outils de Communication. https://www.health.belgium.be/fr/le-nutri-score.

 

3/Scientific Committee of the Nutri-Score (2022). Update of the Nutri-Score algorithm – Update report from the Scientific Committee of the Nutri-Score 2022. https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/nutrition-et-activite-physique/articles/nutri-score/documents/rapport-2022-sur-les-modifications-de-l-algorithme-de-calcul-pour-les-aliments-solides-proposees-par-le-comite-scientifique-du-nutri-score.

 

4/Scientific Committee of the Nutri-Score (2023). Update of the Nutri-Score algorithm for beverages. Second update report from the Scientific Committee of the Nutri-Score V2-2023. https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/nutrition-et-activite-physique/documents/rapport-synthese/update-of-the-nutri-score-algorithm-for-beverages.-second-update-report-from-the-scientific-committee-of-the-nutri-score-v2-2023.

 

5/Hercberg, S. (2014). Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle française de santé publique dans le cadre de la Stratégie nationale de santé – 1ère partie : mesures concernant la prévention nutritionnelle. 128.

 

6/Hercberg, S., Touvier, M., Salas-Salvado, J., & Group of European scientists supporting the implementation of Nutri-Score in Europe (2022). The Nutri-Score nutrition label. International journal for vitamin and nutrition research. Internationale Zeitschrift fur Vitamin- und Ernahrungsforschung. Journal international de vitaminologie et de nutrition92(3-4), 147–157. https://doi.org/10.1024/0300-9831/a000722

 

7/Egnell, M., Talati, Z., Galan, P., Andreeva, V. A., Vandevijvere, S., Gombaud, M., Dréano-Trécant, L., Hercberg, S., Pettigrew, S., & Julia, C. (2020). Objective understanding of the Nutri-score front-of-pack label by European consumers and its effect on food choices: an online experimental study. The international journal of behavioral nutrition and physical activity17(1), 146. https://doi.org/10.1186/s12966-020-01053-z

 

8/Crosetto, P., Lacroix, A., Muller, L., Ruffieux, B (2017). Modification des achats alimentaires en réponse à cinq logos nutritionnels, Cahiers de Nutrition et de Diététique,52(3), 129-133. https://doi.org/10.1016/j.cnd.2017.04.002.

 

9/Finkelstein, E. A., Ang, F. J. L., Doble, B., Wong, W. H. M., & van Dam, R. M. (2019). A Randomized Controlled Trial Evaluating the Relative Effectiveness of the Multiple Traffic Light and Nutri-Score Front of Package Nutrition Labels. Nutrients11(9), 2236. https://doi.org/10.3390/nu11092236

 

10/Egnell, M., Boutron, I., Péneau, S., Ducrot, P., Touvier, M., Galan, P., Buscail, C., Porcher, R., Ravaud, P., Hercberg, S., Kesse-Guyot, E., & Julia, C. (2019). Front-of-Pack Labeling and the Nutritional Quality of Students’ Food Purchases: A 3-Arm Randomized Controlled Trial. American journal of public health109(8), 1122–1129. https://doi.org/10.2105/AJPH.2019.305115

 

11/Egnell, M., Boutron, I., Péneau, S., Ducrot, P., Touvier, M., Galan, P., Buscail, C., Porcher, R., Ravaud, P., Hercberg, S., Kesse-Guyot, E., & Julia, C. (2021). Randomised controlled trial in an experimental online supermarket testing the effects of front-of-pack nutrition labelling on food purchasing intentions in a low-income population. BMJ open11(2), e041196. https://doi.org/10.1136/bmjopen-2020-041196

 

12/Egnell, M., Boutron, I., Péneau, S., Ducrot, P., Touvier, M., Galan, P., Fezeu, L., Porcher, R., Ravaud, P., Hercberg, S., Kesse-Guyot, E., & Julia, C. (2022). Impact of the Nutri-Score front-of-pack nutrition label on purchasing intentions of individuals with chronic diseases: results of a randomised trial. BMJ open12(8), e058139. https://doi.org/10.1136/bmjopen-2021-058139.

 

13/Dubois, P., Albuquerque, P., Allais, O., Bonnet, C., Bertail, P., Combris, P., Lahlou, S., Rigal, N., Ruffieux, B. & Chandon, P. (2021). Effects of front-of-pack labels on the nutritional quality of supermarket food purchases: evidence from a large-scale randomized controlled trial. J Acad Mark Sci. 49, 119–138. https://doi.org/10.1007/s11747-020-00723-5.

 

14/European Commission. https://food.ec.europa.eu/horizontal-topics/farm-fork-strategy_en.

 

15/Nohlen, H., Bakogianni, I., Grammatikaki, E., Ciriolo, E., Pantazi, M., Alves Dias, J., Salesse, F., Moz Christofoletti, M., Wollgast, J., Bruns, H. Dessart, F.J., Marandola, G. & Van Bavel, R. Front-of-pack nutrition labelling schemes: an update of the evidence, EUR 31153 EN, Publications Office of the European Union, Luxembourg, 2022, ISBN 978- 92-76-55032-7, doi:10.2760/932354, JRC130125

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?

shutterstock_712374730
Brèves

Accueil / Actualités / Brèves

Brève spéciale

Réunion avec Frank Vandenbroucke

Cher·e·s diététicien·ne·s,
Madame, Monsieur,

Ce mardi 14 mai, l’UPDLF a eu l’occasion de rencontrer le ministre Frank Vandenbroucke pour discuter, principalement, du trajet de soins pour les troubles des conduites alimentaires.

Cette discussion s’est avérée très fructueuse pour l’avenir de notre profession, nous avons pu exprimer nos différents besoins par rapport la prévention, la reconnaissance du diététicien et l’AR. Le ministre s’est montré ouvert à valoriser notre profession afin d’améliorer la qualité des soins nutritionnels. Il nous a d’ailleurs proposé une autre réunion qui va dans ce sens.

Concernant le trajet de soins TCA, la pétition que beaucoup d’entre vous ont signé a été expliquée. Nous sommes parvenus à un accord pour un usage plus flexible des séances de consultation, permettant ainsi de cumuler deux séances de 30 minutes le même jour. Des informations détaillées seront bientôt fournies par l’INAMI, l’UPDLF et le GDpsy TCA.

Un comité d’évaluation INAMI sera mis en place auquel nous serons conviés. Cela nous permettra d’évaluer, dans un second temps, l’augmentation des tarifs, la durée des consultations, ou encore le ticket modérateur.

Le ministre a également insisté sur l’importance pour les diététiciens spécialisés en TCA de rejoindre la convention, sans participation, nous risquons de perdre le budget alloué aux diététiciens, ainsi que notre place dans les négociations futures.

Si vous travaillez avec des patients souffrant de troubles des conduites alimentaires, nous vous encourageons vivement à vous conventionner via les réseaux de santé mentale pour enfants et adolescents de votre province. Votre participation offrira de nombreux avantages, notamment des opportunités de formation et une belle opportunité de collaboration multidisciplinaire, plaçant le patient au centre des soins, et notre métier au cœur de la première ligne.

Si vous avez des questions concernant la convention ou si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à contacter le GDpsy TCA à l’adresse e-mail suivante : gdpsy-tca@lesdieteticiens.be . Ils seront en mesure de vous assister dans votre démarche.

Nous sommes optimistes et enthousiastes quant à l’avenir de notre profession et à l’impact positif que ces évolutions apporteront à nos pratiques et à nos patients. Continuons à travailler ensemble pour renforcer notre place et notre influence dans le système de soins de santé.

Les membres du CA, Roxane Aglave, Camille Kieckens, Magali Marchand et Arthur Delcourt

Céline Dehaen

Secrétariat de l’UPDLF
Union Professionnelle Diététiciens de Langue Française – asbl
Adresse postale: Rue des frères Poels, 46 – 1325 Dion-le-Val
Téléphone: +32 (0)478 720 250
Adresse mail : info@lesdieteticiens.be
Site internet : https://lesdieteticiens.be

Les actualités

Partageons nos connaissances.

Au menu de cette Brève, les sujets suivants : Actu-Diéta Le trajet de soins TCA à Bruxelles Actualités Evènements à venir
Les fibres alimentaires regroupent un ensemble hétérogène de polysaccharides caractérisés par leur résistance aux enzymes digestives. Faisons plus ample connaissance avec ces glucides complexes principalement présents dans les aliments d’origine végétale.
Le CA de l'UPDLF a décidé de récapituler leurs actions récentes.
https://lesdieteticiens.be/sponsors/
Vous trouverez ici une newsletter de notre partenaire FrieslandCampina®.

Contact

Une question ou une
demande ?