ds-772649050
Membres Adhérents

Accueil / A propos / Membres Adhérents / Virginie Vanesse

Virginie Vanesse

En quelques mots, quel est votre parcours professionnel ?

Diététicienne, spécialisée en management avec l’obtention du certificat universitaire en gestion hospitalière, chef des services Alimentation et Diététique au CHU UCL Namur (Godinne et Dinant).

 

De 1995 à 2001, j’ai travaillé comme diététicienne qualiticienne dans le secteur du catering aérien et de 2002 à 2005 comme déléguée pharmaceutique. En 2006, j’ai rejoint le secteur hospitalier et devient chef de service Cuisine et Diététique à l’hôpital de Dinant.  

Actuellement, quelles activités professionnelles exercez-vous ? Concrètement, en quoi consistent ces activités ?

Depuis 2011, j’assure la gestion des services Alimentation et Diététique regroupant 2 sites hospitaliers du CHU UCL Namur, soit une centaine de collaborateurs dont une vingtaine de diététiciens.

 

Je suis co-auteur de quelques articles scientifiques en nutrition, je supervise des travaux de fin d’étude pour le baccalauréat en diététique et pour le master en ingénieur de gestion, je suis membre d’honneur de la FCCWB (Fédération des cuisines de collectivités Wallonie Bruxelles), je suis active depuis de nombreuses années au sein de l’UPDLF, en qualité de membre de groupements de diététiciens, depuis 2019 co-responsable du GDC (Groupement des diététiciens en chef), et en 2020 membre effectif au conseil d’administration de l’UPDLF. 

Ces différentes activités et/ou ces différentes expériences sont-elles complémentaires ?

Plusieurs années d’expérience avec différents domaines, différents profils d’acteurs, c’est enrichissant et cela construit.

Quels sont les atouts et les inconvénients de votre travail ?
Quelles sont les qualités requises selon vous ?

C’est un travail multi-tâches, de gestionnaire, avec une bonne connaissance du milieu hospitalier et des compétences aiguisées en management des personnes et de l’organisation. Approche collaborative, sens critique et analyse sont incontournables pour occuper ce poste.

 

Nous avons pour première mission de lutter contre la dénutrition de nos patients ou encore d’offrir un repas en correspondance avec les prescriptions nutritionnelles et diététiques. La prévention ou encore l’équilibre alimentaire sont au centre de nos préoccupations pour les consommateurs à l’hôpital : les patients, les clients et le personnel. Il est également indispensable de surveiller le coût journée alimentaire et de respecter les marchés publics.

 

Dès lors, quelles influences stimulent la définition de nos objectifs. Jetons un regard sur la société, au travers par exemple de nos enquêtes de satisfaction :

 

-           Une prise de conscience claire sur les choix à poser en terme d’alimentation pour garantir une bonne santé ; 

 

-           Une préférence pour les produits dont l’origine est connue ; 

 

-           Un retour aux racines, avec des préparations « maisons » ; 

 

-           Une sensibilité à la bonne communication, oui via les écrans, et oui grâce à l’échange direct entre les collaborateurs et les consommateurs ; 

 

-           Les influences multi-culturelles 

 

-           Le cadre de consommation des repas influence la fréquentation de nos restaurants et sandwicheries ;

 

-           La qualité dans l’assiette, … 

Pour quelle·s raison·s avez-vous rejoint l’équipe de l’UPDLF ?

Les perspectives d’avenir du diététicien sont au cœur de mes préoccupations. Membre du GDC et du GDFS, m’impliquant tant que faire se peut dans des projets, comme l’IFIC, la révision de l’AR ou l’ICDA, peuvent montrer mes motivations et mon soutien à l’UPDLF. 

Coordonnées de contact

À propos

Découvrez les membres adhérents

Marc Delwaide
Catherine Wauters
Alexis de Hemotinne

Contact

Une question ou une
demande ?